Premier Forum Citoyen sur les Communs, le 12 février 2019.

Le premier Forum Citoyen sur les Communs, sera co-organisé par 25 mouvements citoyens le 12 février 2019 à la Commune à Lyon-Gerland sur le thème « les Communs, une troisième voie entre propriété publique et privée ».

Les Communs affiche

« Vous êtes une multitude, mais vous ne le savez pas ». C’est par cette phrase malicieuse que Edgar Morin répondait à la réflexion désespérée d’une adhérente du Mouvement Utopia : « on n’y arrivera jamais ! ».

Être une multitude visible, voilà une belle réponse !

L’idée a germé et s’est concrétisée en reliant 25 mouvements citoyens, autour de la création des « Forums Citoyens » à Lyon. Ils se sont donnés comme objectif de partager le plus largement possible les idées et réflexions qui leur tiennent à cœur, autour de la démocratie, la nature comme bien commun de l’humanité, la libre circulation des personnes, l’accès aux droits fondamentaux, la souveraineté alimentaire.

Le premier de ces « Forums Citoyens » se tiendra le 12 février à La Commune Lyon-Gerland, sur le thème « les Communs, une troisième voie entre propriété publique et privée ».

Pour sortir du format classique de la conférence où un « expert » délivre son savoir à une assemblée supposée ignorante du sujet, les Forums Citoyens vont utiliser la conférence gesticulée :              

une forme de spectacle original qui mêle le théâtre et la conférence. Elle se caractérise par l’association d’expériences vécues par le « conférencier-gesticulant » et de connaissances théoriques, universitaires, avec une bonne dose d’humour et d’autodérision.

Cette conférence gesticulée sera suivie d’un partage de 12 témoignages de 5 minutes chacun sur les expérimentations de Communs à Lyon et dans la région.

La Commune, lieu alternatif qui s’intitule lui-même « coloc-géante dans laquelle on partage la bonne humeur avec une tribu improbable autour d’une cuisine de chefs inspirés », a accueilli l’idée de ces Forums Citoyens avec enthousiasme.

Un partenariat s’est vite imposé, celui du salon Primevère qui ouvrira ses portes quelques jours après à Eurexpo-Lyon. Les organisateurs de Primevère ont donc labellisé ce premier Forum Citoyen « Primevère hors les murs »

Pourquoi cette thématiques des Communs ?

Un Commun est une ressource partagée, gérée, et entretenue collectivement par une communauté qui établit des règles dans le but de préserver et pérenniser cette ressource tout en fournissant la possibilité et le droit de l’utiliser par tous. Ce commun n’est pas spéculatif.

Ces ressources peuvent être naturelles (une forêt, une rivière, un jardin) ; matérielles (une machine-outil, une maison, un immeuble, une centrale électrique) ; immatérielles (une connaissance, une invention, un logiciel comme Wikipedia).

Les Communs impliquent que la propriété n’est pas conçue comme une appropriation ou une privatisation mais comme un usage collectif.

Ces biens achetés en commun sont gérés comme des Communs, c’est à dire avec des règles d’usage et non commerciales.

Hors de la propriété publique (bibliothèques, parcs, forêts, routes, musées…) et de la propriété privée, les communs forment donc une troisième voie.

Prendre soin d’un bien ensemble sans autre intérêt que de l’utiliser, non seulement c’est une chance, mais cela créé du lien social. Les seules difficultés sont d’établir des règles acceptées et respectées par tous et de fixer l’impact financier de l’entretien du bien pour que chaque membre du Commun puisse l’assumer selon ses moyens.

Cette forme de propriété commune n’existe pas encore en droit français et pourrait bien, en s’inscrivant dans le renouveau de la démocratie, devenir une troisième voie à ouvrir entre propriété publique et privée.

Les Communs, une 3ème voie entre propriété publique et privée.

Geneviève Brichet
Coordinatrice mouvement Utopia Rhône
utopiarhone@mouvementutopia.org

A propos des 25 mouvements co-organisateurs :

25 mouvements citoyens

Mouvement Utopia. Le Mouvement Utopia, coopérative agréée éducation populaire s’est donné pour mission de relier le plus largement possible les Mouvements Citoyens ayant une vision commune du monde de demain, que l’on peut résumer par le concept de « buen vivir » (harmonie entre les sociétés humaines, le vivant et la nature). Le travail de réflexion et d’actions repose sur 5 thématiques : les nouvelles formes de démocratie, les droits fondamentaux pour tous.tes, la nature bien commun de l’humanité, la souveraineté alimentaire et la liberté de circulation et d’installation des personnes. Pour diffuser ces idées, le Mouvement Utopia a créé une maison d’éditions (les Éditions Utopia), des conférences, festival de cinéma…

Alternatiba. Mouvement citoyen de mobilisation sur le dérèglement climatique. Il promeut des initiatives concrètes qui visent à construire une société durable, tout en s’opposant aux projets qui entravent le développement de cette société.

Alter Egaux. Création de Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile. Partageant le soucis de l’accueil inconditionnel et s’interrogeant sur nos sociétés contemporaines, Alter Egaux souhaitent mettre à profit leurs compétences pour valoriser la richesse d’une société plurielle et favoriser les échanges entre les individus d’ici et d’ailleurs.

Wikipedia. Encyclopédie collective en ligne, universelle, multilingue et fonctionnant sur le principe de l’application wiki. Ce projet vise à offrir un contenu librement réutilisable, objectif et vérifiable, que chacun peut modifier et améliorer. Les rédacteurs des articles de Wikipédia sont bénévoles. Ils coordonnent leurs efforts au sein d’une communauté collaborative, sans dirigeant.

Open Street Map. Projet communautaire et collaboratif d’une carte mondiale libre. La communauté OSM contribue à la création d’une base de données géographiques utilisable par tous sous licence libre.

Terre de Liens. Un mouvement citoyen français dont l’une des ambitions est de supprimer le poids de l’acquisition foncière pour les agriculteurs, ainsi que d’oeuvrer à la préservation du foncier, en luttant notamment contre la spéculation foncière et l’artificialisation des terres agricoles.

Eau Bien Commun AURA. L’association agit pour défendre l’eau comme un bien commun non privatisable, dans le respect d’une gestion durable des ressources et en lien avec les citoyen-ne-s. L’eau est un bien commun qui doit relever de la sphère citoyenne et publique. Tous les êtres vivants de la planète ont le droit d’y accéder.

La Gonette. Une monnaie citoyenne qui a pour buts de ralentir l’hémorragie financière, de soutenir les acteurs économiques locaux en transition, de renforcer la résilience et de dynamiser l’économie locale, de transférer l’argent vers des banques éthiques et de se réapproprier du pouvoir d’agir ensemble.

Les Colibris. Ce sont tous ces individus bienveillants qui inventent, expérimentent et coopèrent concrètement, pour bâtir des modèles de vie en commun, respectueux de la nature et de l’être humain. Il s’agit d’inspirer, relier et soutenir les citoyens qui font le choix d’un autre mode de vie.

La Myne. Créer des espaces de rencontre et de partage ouverts pour : mutualiser ses espaces, physiques et virtuels, pour se rencontrer, échanger, partager, travailler et expérimenter ; explorer, investiguer et adresser des questions complexes de société en transition(s) par la recherche-action ; émanciper par le faire et participer de la construction d’un patrimoine (informationnel) commun facilitant l’autonomisation.

Demain supermarché. Est le 1er projet de supermarché coopératif et participatif de Lyon. Priorité est donnée aux producteurs locaux, aux circuits courts et à la production agricole de saison, dans l’idée de consommer de manière durable et responsable. Le but est de vendre des produits de qualité à des tarifs accessibles et justes pour tous, pour les producteurs comme pour les coopérateurs. Demain, c’est aussi une formidable aventure humaine, faite de rencontres et de partages, où chacun apporte sa pierre à l’édifice.

Diem 25 (Democracy in Europe Movement 2025). Créé par Yanis Varoufakis, DiEM25 est un mouvement pan-européen dont le but est de réparer l’UE qui souffre actuellement de cinq crises : dette, banques, pauvreté, investissement trop faible et migration. L’UE doit devenir un domaine de solidarité, de paix et de prospérité partagée pour tous les européens. DiEM25 est une infrastructure destinée à élaborer des réponses communes à ces crises. Sa vision à long terme est la rédaction d’une constitution démocratique de l’Union européenne pour tous les européens.

Open Food Facts. Est une base de données libre sur les produits alimentaires faite par tout le monde, pour tout le monde. Elle permet de faire des choix plus informés et comme les données sont ouvertes (open data), tout le monde peut les utiliser pour tout usage.

Les Cigales AURA. Ce sont des Clubs d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire. Elles ont pour finalité de contribuer au développement d’une société plus solidaire et d’un développement durable. Au coeur de l’activité économique et financière, elles mobilisent et gèrent collectivement l’épargne de leurs adhérents et développent des pratiques alternatives et solidaires de proximité.

La Belle Démocratie. Est un groupe engagé dans des réflexions et des actions destinées à (re)donner le pouvoir politique aux habitants.

La Maison des Solidarités. Une maison pour informer et faire grandir les projets. Elle met à disposition des services d’accueil et d’orientation pour accompagner les engagements ; Un centre d’information et de ressources à disposition ; un pôle d’animations et de rencontres citoyennes.

Lyon en Communs. Ce mouvement a créé des initiatives ouvrant des « espaces » alternatifs entre les logiques du privé et du public. Ce Mouvement est à l’initiative de festivals (Lyon en Biens Communs), de la Fabrique des Communs, d’ateliers réguliers et de mini conférences sur les diverses applications et expérimentations de communs. Ils ont été les premiers à promouvoir et mettre en oeuvre la notion de Communs à Lyon.

Coexiscience (Coopérer et Expérimenter autrement la Science). Ce mouvement fédère des chercheurs, entrepreneurs sociaux, artistes, makers et bénévoles qui mettent concrètement en oeuvre une démarche éthique, open source et citoyenne de la science. Coexiscience mutualise des activités de R&D, recherche-action, incubation, conseil, formation, prototypage, médiation au sein d’un tiers-lieu basé dans la métropole lyonnaise. Ces activités ont pour finalité d’articuler recherche scientifique, innovation sociale et environnementale.

Mouvement Français pour le Revenu Universel. Le MFRB promeut le revenu de base comme un droit inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué par une communauté politique à tous ses membres, de la naissance à la mort, sur base individuelle, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, dont le montant et le financement sont ajustés démocratiquement.

ATTAC (Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne) est une association qui milite pour la justice fiscale, sociale et écologique, et conteste le pouvoir pris par la finance sur les peuples et la nature.

CCFD-Terre Solidaire. Première association française de développement, le CCFD-Terre Solidaire lutte durablement contre la faim en s’attaquant à ses causes, des plus locales aux plus globales. Il soutient 697 projets dans 66 pays. Elle milite en faveur du refus de la fatalité de la misère ; laisser à chacun ses propres responsabilités (aider à produire plutôt que fournir) ; investir dans la première source de richesse du monde : l’humain ; prend ses racines dans la pensée sociale de l’Église.

Secol (Solidarité, Ecologie, Citoyenneté, dans l’Ouest Lyonnais). L’association a choisi de défendre les valeurs de l’écologie sociale : la responsabilité écologique planétaire ; la solidarité contre la misère et l’exclusion ; la redistribution des richesses ; l’amélioration de la protection sociale ; la citoyenneté qui passe par l’élargissement de la démocratie dans la cité et dans l’entreprise.

Collectif Plein la Vue. Ce collectif a pour objet une diminution de la pression publicitaire. Les raisons en sont nombreuses : agressivité, surnombre, énergivore, sexistes, abrutissante, pollution lumineuse et esthétique, incitation au consumérisme, nuit aux petits commerces de proximité, ne rapporte presque rien à la Cité.

I Boycott. L’association a pour objet de sensibiliser, d’informer et de soutenir une consommation responsable, tenant compte de la protection de l’environnement, de la santé publique, de la solidarité et de la lutte contre toutes les exclusions sociales. Elle s’appuie et affirme le pouvoir du consommateur : « chaque fois que vous dépensez de l’argent, vous votez pour le type de monde que vous voulez ».

Primevère. Le salon Primevère qui se tient chaque année depuis 19 ans à Lyon (cette année 2019 les 22-23-24 février), a pour ambition de réunir les acteurs de l’écologie pour présenter des alternatives militantes cohérentes et éthiques à la société actuelle, dans une ambiance conviviale. Avec 500 exposants et 30 000 visiteurs à Eurexpo-Lyon, c’est le premier salon de l’écologie en France.

La Commune. Est une coloc dans laquelle on partage la bonne humeur avec une tribu improbable autour d’une cuisine de chefs inspirés.

La Commune

2 Responses to "Premier Forum Citoyen sur les Communs, le 12 février 2019."

  1. Baeteman  5 février 2019 at 16 h 35 min

    IS ont possible to temognate from our expérience un La Terrasse,38660, 27 place de la mairie, réhabilitation d’une ferme abandonnée en centre village…?

    Répondre
    • paul  5 février 2019 at 16 h 39 min

      Merci de votre message.
      Je transmets votre message aux personnes qui organisent cette manifestation.
      Paul Brichet

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.