"Emotions – Installations till 2012" by Erwin Olaf

[subscribe2]A voir Erwin Olaf à la Sucrière de 21 mars au 30 juin, à Lyon. Il présentera à La Sucrière plusieurs installations photographies et vidéos, réalisées entre 2001 et 2012.

L’artiste hollandais Erwin Olaf est né en 1959, à Hilversum, aux Pays Bas. Il vit et travaille à Amsterdam depuis les années 80. Erwin Olaf a déjà réalisé un grand nombre d’expositions, aussi bien au niveau national qu’international.

En mélangeant le photojournalisme avec la photographie de studio, Erwin Olaf émerge de la scène Internationale en 1988 après avoir reçu le premier prix du « Young European  Photographer » grâce à sa série de photographies « Chessmen ».

Les œuvres d’Erwin Olaf montrent implicitement l’inexprimé, le négligé ou ce qui est imperceptible aux premiers regards. Le travail d’Olaf traite des questions sociales, des tabous et des conventions bourgeoises dans un environnement stylisé et imagé. Utilisant son intuition esthétique, Erwin Olaf dissimule volontairement ces thèmes afin que les spectateurs puissent  inconsciemment les découvrir dans son travail.

L’atmosphère est silencieuse, pensive et solitaire. Le traitement de la couleur, le choix des modèles, des décors transportent dans une époque indéterminée entre les années 60 et la modernité. Dans les vidéos d’Erwin Olaf comme dans ses photographies, une lenteur s’installe, on ressent la méthode et la réflexion d’un artiste qui regarde, qui pose le décor et la couleur comme un peintre. Nous ne sommes pas sans penser aux grands peintres hollandais du XVII siècle, tel Johannes Vermeer.

Y a-t-il au Pays Bas une lumière particulière et une ambiance particulière pour que ses artistes en soient imprégnés au point de nous les faire partager depuis plusieurs siècles?

Son style non conventionnel ne manque jamais de livrer un impact visuel et émotionnel poignant auprès du public.

Avec une scénographie  frappante de par sa conception, une composition extrême bien à lui et  une volonté  de concevoir des scénarios impeccables, il capture de façon éclatante l’essence de la vie contemporaine.

Du Hopper à la sauce Hollandaise…

La Sucrière
Quai Rambaud
69002 Lyon – France
Tél. : +33 (0)4 27 82 69 40

Erwin Olaf-Bio Express

I whish, I am, I will be

Il a tout d’abord étudié le journalisme à Utrecht avant de se lancer dans la photographie de mode et la publicité. Sa carrière a prit une dimension internationale après qu’il ait reçu le premier prix du concours Young European Photographer pour sa série Chessmen en  1988. Cette série a ensuite fait l’objet d’une exposition au célèbre Musée Ludwig à Cologne en Allemagne.

En un regard ses travaux nous frappent par leur étrangeté, leur volonté provocatrice mais aussi par la solitude de ses personnages. Ses projets personnels portent sur des sujets très variés comme Paradise Portraits qui met en scène des clowns inquiétants « Pour moi, les clowns représentent l’anonymat et le danger. Même s’ils sont supposés amuser les enfants, ils sont effrayants », Grief en 2007 qui montre des personnages endeuillés ou encore sa série Berlin en 2012 se passant dans le Berlin de l’entre deux guerres. Il accorde dans cette série une importance à la lumière.

Erwin Olaf travaille en parallèle de ses projets personnels avec des marques de renom comme Nokia, Levi’s ou plus récemment pour Bottega Veneta. Il n’a cependant pas hésité à critiquer l’univers de la mode avec sa série Fashion Victims réalisée en 2000. Cette série de photos met en scène des modèles nus aux visages couverts par des sacs de marques telles que Chanel, Gucci, Versace, Yves Saint Laurent ou encore Moschino. Malgré cette provocation apparente ses photographies restent très travaillées.

 

 

/* 468x60, date de création 11/07/11 */
google_ad_slot = "4162152596";
google_ad_width = 468;
google_ad_height = 60;
//-->

ARCHIVES