Jaké pose ses bombes au milieu des cartons chez Même Moi

Du 11 au 14 avril 2013, JAKÈ, le street artiste Lyonnais au rayonnement international, sera en résidence à l’atelier « Même Moi ».
Durant ces 4 jours de résidence, Fabienne Pétris-Chapuis et JAKÈ travailleront en direct et mêleront leur 2 univers de création, notamment sur le thème des “Spaces Invaders”.
Un vernissage, le mercredi 10 avril à partir de 18 h, a donné le coup d’envoi de cette nouvelle aventure qui se terminera par un brunch, le dimanche 14 avril, permettant de découvrir le fruit de leur travail en commun.
Une belle rencontre entre deux artistes, entre deux talents éphémères et durables à la fois! Allez-y nombreux…


Jaké, bio express

Jaké peint chez Même Moi

Né à Lyon en 1967, Jakè finit ses études aux Arts Appliqués en 1990. Après de longues années de recherche de style, de développement graphique et de pérégrinations créatives, il se consacre pleinement à son activité d’artiste peintre à partir de 2003.
Sa démarche généreuse, colorée et vivante, se rapproche des aspects techniques, symboliques et spontanés de la Figuration Libre et du Street Art, courants artistiques auquel il se réfère volontiers.
Basé sur l’utilisation du Posca et de l’acrylique, son travail de création s’exprime sur toutes sortes de supports dans des environnements très variés : principalement sur des toiles ou des objets de récupération dans son atelier, mais aussi en milieu urbain sur des murs, des palissades, des rideaux métalliques, des cages d’ascenseur et même des voitures !
De sa vie familiale bien remplie à ses aspirations mystiques, de ses rêves d’enfants aux faits de société, tout nourri son insatiable curiosité, l’inspire et parfois le chavire…
Bien que très vite appelé à la réalisation de vitrines à Paris, de visuels pour l’impression textile et de pochettes de disques, sa vraie passion reste la peinture… Il en prend conscience en réalisant sa première toile 120 F à l’âge de 36 ans pour en faire cadeau à son épouse. Dès ses débuts, ses aplats aux couleurs vives cernés de noir, qui rendent son style si reconnaissable, lui viennent instinctivement. Son art, figuratif et coloré, constitue une multitude de fenêtres ouvertes, une invitation à l’émotion et à la réflexion. Il décrit lui même ses tableaux comme « un inventaire, une collection », au travers desquels il exprime son univers. Cette démarche artistique est le reflet de sa philosophie. « Ma quête du bonheur m’a longtemps poussé à le chercher auprès des autres mais pour être heureux… il faut l’être tous les jours. Et tant que j’en ai à vivre je les consomme avec intensité. Tout a pour moi de l’importance. J’aime avoir des émotions et en voir le plus possible. Lorsque mon environnement ne m’en offre pas, ma peinture s’en charge », témoigne-t-il avec une pudeur qui cache mal son exaltation.
Jakè découvre, pour la première fois en 2007, l’impact de ses toiles sur le public. Un ami insiste pour qu’il expose à l’occasion d’une exposition temporaire. Le succès est immédiat et ne fera que croître avec le temps. En quelques années, ses œuvres ont pris de la valeur et sont désormais sujettes à spéculation.
Jakè est un inconditionnel de l’acrylique, de l’aérosol du posca. Ce boulimique pictural confie : « Je ne sais pas m’arrêter, c’est sans doute pour cette raison que je peins souvent les bords des tableaux. Mon travail cadré, structuré, et le style qui en découle s’appuie sur les détails et les émotions qu’ils suscitent… 14 couleurs jamais mélangées, un aspect sérigraphie in fine, pas de matières ou peu, juste des points de vue et des reliefs graphiques… »

Fabienne Pétris-Chapuis déclare: Même Moi, en fait ça veut dire Même Vous ! 

C’est en pensant à toutes celles et ceux qui se sont dit un jour, en voyant un travail artisanal ou artistique, « Moi aussi j’aurais aimé le faire », que j’ai créé ce site qui exprime une longue passion pour les loisirs créatifs. Depuis maintenant plus de 10 ans, je pratique l’encadrement créatif et, de plus en plus, j’imagine des meubles en carton inspirés de la vie quotidienne ou réinterprétant du mobilier classique, ainsi que de petits objets. Vous les retrouverez dans la galerie photos sur le site: www.meme-moi.fr
Même vous, vous pouvez faire des meubles en carton. Je pars du principe que tout le monde possède un potentiel créatif, à condition de connaitre les techniques de base. J’essaye de transmettre mon expérience, les trucs et astuces pour bien maîtriser ces différentes techniques, mes passions au travers de cours ludiques et conviviaux dont le détail figure dans la rubrique cours et stages.
J’ai été séduite il y’a un an par un local vitré et lumineux à l’angle de la rue Richan et de la rue Dumont d’Urville, dans ce coin typiquement lyonnais de la Croix Rousse (facile d’accès et de parking) où sont déjà installés de nombreux ateliers d’artistes et de créateurs, où règne un climat et une émulation très stimulants pour la créativité.
C’est là que désormais j’accueille les élèves. Et ponctuellement, au gré des rencontres, et pour animer le lieu aussi souvent que possible, l’atelier se transforme en Galerie ou Boutique Éphémère pour exposer des œuvres « coup de cœur » d’amis artistes, de créateurs ayant ou non un lien direct avec mon univers (retrouvez les dans la rubrique expositions).
Encadrement créatif. J’ai commencé par l’encadrement, une pratique qui permet de s’ouvrir sans cesse à de nouvelles techniques. L’encadrement créatif permet de mettre en valeur des images que l’on apprécie en mélangeant formes et couleurs pour créer son propre tableau personnalisé, c’est donc sans fin.
Puis, à l’heure du recyclage et de l’anti gaspillage, la « récup » étant tendance et le carton omniprésent dans notre vie quotidienne, il est progressivement devenu mon matériau de prédilection.
Pour l’encadrement, j’achète du carton spécial, mais pour le mobilier je consacre une partie de mon temps à fouiner pour récupérer de grandes plaques de carton d’emballage que je charge inlassablement dans le coffre de ma voiture et que j’entrepose dans l’atelier, à usage personnel ou pour les élèves.
Je l’apprécie pour ses qualités mécaniques car il est beaucoup plus solide et facile à travailler qu’il n’en a l’air (j’ai testé mes fauteuils sur un ami pesant 130kg !). On peut le voiler, le patiner comme un vieux cuir une fois le meuble terminé et, si certains préfèrent le recouvrir de papier ou le peindre, je l’aime vraiment brut, en l’état où je l’ai trouvé, marquages compris comme autant de tatouages.
Les meubles en carton. N’ayez aucun complexe, une envie, une idée, un croquis et c’est parti pour un meuble, je suis là pour vous accompagner dans votre projet, mettre votre dessin en volume.
Les façades sont coupées à la scie sauteuse (ce qui exclut malheureusement les enfants trop jeunes dans les cours) et constituent le squelette, les traverses coupées au cutter, dessinent les volumes. Il reste à habiller l’extérieur et l’intérieur, le meuble en carton est terminé, c’est votre œuvre vous pouvez la contempler.
Pour conclure : c’est facile d’exprimer toute la créativité qui est en vous !
Fabienne Pétris-Chapuis, Docteur es Carton !

même moi
17, rue Richan – 69004 Lyon
Tel 06 74 53 73 41
www.meme-moi.fr

/* 468x60, date de création 11/07/11 */
google_ad_slot = "4162152596";
google_ad_width = 468;
google_ad_height = 60;
//-->

ARCHIVES