Première mondiale à Lyon, un tunnel "mode doux" pour piétons, vélos et bus…

Un tunnel de près de 2 km réservé aux piétons, vélos et bus, agrémenté de vidéos et effets sonores, a été inauguré jeudi 5 décembre à Lyon, une «première mondiale» selon la ville, qui dévoilait l’ouvrage la veille de la traditionnelle fête des Lumières.

Des cyclistes roulent dans le nouveau tunnel construit à Lyon pour les piétons, les vélos et les bus, le 5 décembre 2013, jour de l’inauguration [Philippe Merle / AFP]
«C’est une première mondiale et nous serons, comme pour la fête des Lumières, bientôt imités», a prédit jeudi Gérard Collomb, maire de la ville, lors d’une présentation du «tube» à la presse.
Ce nouveau tunnel passe sous la colline de la Croix-Rousse, relie les quais du Rhône aux quais de Saône et double un tunnel réservé aux voitures et emprunté chaque jour par 35.000 véhicules. Le tunnel «historique» a fait l’objet d’une rénovation exceptionnelle afin de le mettre aux normes depuis l’incendie du tunnel du Mont-Blanc en 1999.

«Nous avions le choix entre faire un tube qui servirait de voie de secours» au tunnel existant, «où l’on espérait que personne n’irait jamais», ou bien «réserver le tube aux modes doux pour permettre aux piétons et aux vélos de relier les deux rives», a rappelé Gérard Collomb.
La ville a ainsi créé «une grande fête des Lumières à l’intérieur du tunnel», avec différentes séquences visuelles projetées le long du mur voûté, créées l’agence parisienne Skertzo. Piétons et cyclistes traverseront des forêts, des champs de fleurs, des images en noir et blanc des frères Lumière, créateurs du cinéma à Lyon, ou encore une route de la soie…
Le «tube» ouvrira au public vendredi, et sera fermé chaque nuit de 00H30 à 05H00. Réalisé par Vinci Construction pour un coût global de 282,8 millions d’euros, il comprend, sur 10 mètres de large, une double piste cyclable, une voie piétonnière et de l’autre côté d’un muret, une voie de bus en site propre.
Seule ombre au décor: le tunnel ne sera pas totalement écolo puisque les bus restent au diesel, avant un passage progressif à l’électrique, assure la ville.
«Quatre types de bus hybrides sont en période d’essai», a relativisé Jean-Luc da Passano, vice-président du Grand Lyon chargé des tunnels et des ponts.
Côté sécurité, de nombreuses caméras de vidéosurveillance jalonnent le tube. «Le tunnel est équipé de caméras dernier cri avec un système qui fait qu’elles s’arrêtent instantanément dès que quelque chose d’insolite apparaît, par exemple vous posez une valise au milieu du tube, la caméra va immédiatement zoomer dessus pour attirer l’attention de l’opérateur» a ajouté M. da Passano.
Inauguré en 1952, le tunnel routier de la Croix-Rousse est un des axes essentiels de circulation dans la ville.
AFP

/* 468x60, date de création 11/07/11 */
google_ad_slot = "4162152596";
google_ad_width = 468;
google_ad_height = 60;
//-->

ARCHIVES